Nombre total de pages vues

jeudi 23 juin 2022

Via Verdier

Dans une tribune parue dans Le Monde quatre éditrices françaises, 

représentantes de quatre des maisons indépendantes de taille moyenne 

dont Verdier (Liana Levi, Sabine Wespieser, Zulma et Verdier), 

mettent en garde contre les conséquences de la fusion Editis-Hachette sur le monde de l'édition !



https://www.facebook.com/EditionsVerdier/

samedi 11 juin 2022

La main dénude l'oubli avec Colette Deblé

 Roland Chopard et Æncrages & Co

pour un livre d'artiste avec Colette Deblé,

qui vient d'arriver au 39e Marché de la Poésie

place Saint Sulpice Paris 6e.

Vraiment touchée.





 

jeudi 19 mai 2022

penser, panser, chanter

 

Les oiseaux bien sûr savent.
Habitent les saisons. Soulèvent leurs grandes peurs. 

Les oiseaux sont passerelles, entre visible
et invisible. N’ignorent pas la matière.
Éprouvent les vibrations.
Les oiseaux touchent les arbres et
les oiseaux touchent les vents.
Résistants. Presque transparents.
Les oiseaux disparaissent.
Petits savants sans prétention.
Envers et contre les forces sombres.
Atomes agiles de lumière.
Supportant sans se plaindre la grande pesanteur.
Les oiseaux savent que vivre est malgré tout possible. 

Avec le chant. 

 

À Valérie Rouzeau et Cécile A. Holdban 

Albane Gellé, poème inédit in L'Ephémère 88 plaisirs fugaces, Éditions Bruno Doucey 


 

mardi 15 mars 2022

sur l'autre colline, idyllique elle aussi

 Nous tournoyons dans la nuit et nous voilà consumés par le feu

Je me suis relancé dans cette folle aventure, le Printemps des poètes, et vous y êtes invités naturellement. Cela commencera vers 15h à la Maison Jaune à Quirbajou le samedi 26 mars. Heureusement cette année, je me suis entouré d'un petit groupe d'habitantes et mon ami Gérard arrivera le mardi 22 pour me donner un coup de main.

Au programme: une balade pastorale et poétique (nombreux intervenants), gratuite, qui se déroulera autour de deux points forts: la mise à l'herbe et au vent d'une barque de pierre sèche avec marins et capitaine, la découverte d'une grotte magique dans une forêt proche du village, grotte qui va revivre grâce à la poésie et aux enfants. Prévoir de bonnes chaussures et des vêtements chauds. Après l'apéro: repas partagé avec une bonne soupe maison, bien chaude, pour vous réchauffer, chacun apportant un élément de repas ou une bouteille. Et puis ce sera vers 20h30 la soirée poétique avec nos amis poètes, diseurs et musiciens.

Cet événement se place sous le double signe de l'éphémère (thème du Printemps des poètes cette année) et de la résilience culturelle: résistance aussi à cette société du spectacle qui nous formate et nous mine, refus de toute subvention: bref une anomalie culturelle complétement éphémère, non reproductible, ne laissant de traces que dans les mémoires tant il sera vécu intensément au présent (téléphones portables et appareils photos posés en tas au départ de la balade: pas d'image ni de prise de son). D'ailleurs, toujours dans cet esprit, nous projetterons en contre-point le jeudi 24 mars à 20h à la Maison Jaune le film de Guy Debord: "In girum imus nocte et consumimur igni" ("nous tournoyons dans la nuit et nous voilà consumés par le feu"). Vous trouverez plus de détails sur le Portail HVA.
Nous vous attendons.
Steph