Nombre total de pages vues

dimanche 14 avril 2019

une résidence à voix haute !

Ainsi, la résidence d'artiste de trois fois une semaine au lycée Beauséjour de Narbonne est terminée.
Une nouvelle expérience qui signe une curieuse rencontre entre 178 jeunes de secondes section européenne, enseignement d'exploration littérature et société, de 1ères professionnelles ASSP, SPVL et GA, les 68 internes filles et garçons et la littérature.
Résidence émaillée d'ateliers de lecture à voix haute, création et préparation de la nuit de la lecture du 21 mars dernier, lectures en diverses classes mais aussi en soirées avec les internes...
Merci à la DRAC  Occitanie qui a permis cette résidence !
Un grand merci à Bénédicte Langlois, professeur documentaliste à l'origine du projet, qui l'a tenu avec brio jusqu'au bout de la nuit de la lecture et qui continue de le faire vivre encore ! Merci aussi à Sophie et Linda, enseignantes et pérégrines de bout en bout, à Valérie du CDI, réactive et efficace aux manettes dès que nécessaire, à Mr Mazeau, chef d'établissement présent et confiant ....
Belle rencontre aussi avec Ella l'excellente libraire du Livre voyageur ; on n'en finit pas d'y continuer l'aventure entre littérature et haute voix ! La librairie Le livre voyageur est 28 Rue Ancienne Porte de Béziers à Narbonne : allez-y !!!! http://librairie-livrevoyageur.fr/



Première nuit de la lecture au lycée Beauséjour
Jeudi 21 mars 2019, après un accueil sur la place du forum où la librairie  du livre voyageur  proposait un concours de calligrammes, les élèves et les familles ont été invités à un concert organisé par l’association Chez l’artiste. A la nuit tombée, bercés par les premiers mots de chansons à texte, les spectateurs ont pu pérégriner de salle en salle pour écouter des poèmes écrits en anglais par les élèves de seconde en section européenne et des contes mis en voix par les élèves de première professionnelle. A 20h45, tous se sont rassemblés autour de l’autrice Valérie Schlée pour une lecture à voix haute d’un texte inédit. Cette nuit est venue conclure une résidence d’artiste de trois semaines grâce à un partenariat avec la région Occitanie. Le 10 mai prochain, à 18h30, à la médiathèque de Narbonne, salle de l’auditorium, un petit film sur cet événement sera proposé accompagné de booktubes réalisés par les élèves de seconde dans le cadre de l’enseignement d’exploration.



vendredi 5 avril 2019

les petits champions de la lecture. Finale départementale à Espéraza !

 Échauffement des petits champions avec Valérie Schlée
 L'auteur Hubert Ben Kemoun, président du jury 
a félicité chacun des participants
 La librairie Breithaupt de Carcassonne était présente avec une sélection de livres pour la jeunesse.
Des parents nombreux pour venir soutenir les petits champions venus de 16 communes de l'Aude.

dimanche 10 mars 2019

virage/rivage

Allez découvrir les portraits de femmes 
d'Emmanuelle sur Instagram !
Et son très beau travail de photographe....
©instagram : emmanuellephotographie

dimanche 3 février 2019

web journal du collège Antoine Pons à Chalabre


 
 
Valérie Schlée au CDI du collège Antoine Pons, 
dans le cadre du prix d’Un livre à l’Aude – Crédit photo : Rédac-cheffe
  https://webjournalcollegeantoinepons.wordpress.com/2019/01/21/zoom-sur-le-metier-de-lecteur-rice-publique/


Question du Club Web Journal : Comment s’appelle votre métier ?
Réponse de Valérie Schlée : Mon métier s’appelle : lectrice à voix haute ou lectrice publique. Souvent on le nomme « conteuse » ce qui est une erreur. La conteuse dit une histoire qu’elle transmet à sa manière, qu’elle réinvente sans le support du livre, dans la tradition orale. Je suis bien incapable de conter ! On le confond aussi parfois avec la « lectrice » qui est en fait la correctrice des textes dans une maison d’édition.

CWJ : En quoi consiste t-il ?
Valérie Schlée : Lectrice à voix haute, c’est donner à entendre des extraits de la littérature, pour le plaisir ou l’intérêt immédiat, pour déclencher l’envie de lire, pour faire passer un message, pour une création avec des musiciens, danseurs, peintres… Je lis dans des médiathèques, dans des collèges et lycées, des lieux d’exposition, des musées, à l’hôpital, en prison ….
Pour construire une lecture, il faut faire une recherche bibliographique (sur un thème par exemple), lire beaucoup de livres, choisir parmi eux ceux qui vont permettre de construire la lecture et la couleur qu’on veut lui donner, puis déterminer les extraits et les agencer, ou les coudre ensemble (trouver l’ordre de lecture et les liens)! Ensuite, vient aussi le temps du chronométrage : une lecture dure de 5 minutes à 45 minutes. Pour finir, il y a tout le travail de mise en bouche, de marquage des respirations, des pauses, etc… Selon le lieu et le public, je dois travailler la mise en scène, la posture, la sonorisation si besoin et le bien-être des auditeurs ! Et enfin, rencontrer l’auditoire ! Ou plus exactement, que l’auditoire puisse rencontrer le texte !

CWJ : Quelles études faut-il faire pour devenir lectrice publique ?
Valérie Schlée : Il n’y a pas d’études spécifiques. Mais des formations à la lecture à voix haute existent à Paris (La voie des livres), à Lyon (crefad).

CWJ : Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?
Valérie Schlée : Lire beaucoup. Etre exigeant dans les choix littéraires. Entretenir une bonne diction, et une bonne connaissance de son corps (respiration). Aimer rencontrer les autres.

CWJ : Pouvez-vous nous décrire votre environnement de travail ?
Valérie Schlée : Je passe du temps dans les médiathèques, sur internet, (pour la recherche bibliographique). Le temps de la lecture silencieuse se fait dans mon lit, sur mon tapis, sur la plage, à la terrasse d’un café… Les collèges, lycées, médiathèques, lieux d’exposition etc…. j’y passe peu de temps ! Mais ce temps est concentré et très nourrissant. Je me déplace beaucoup d’un endroit à l’autre, en voiture la plupart du temps (c’est là que j’échauffe ma voix ! en faisant des grimaces, en chantant, en faisant des exercices de respiration…)

CWJ : Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?
Valérie Schlée : J’adore quand je sens une curiosité ou une émotion chez un ou plusieurs écoutant-es. J’aime partager. J’aime quand la littérature nous fait réfléchir, nous change un peu, nous fait regarder le monde autrement, nous rend plus libre !

CWJ : Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaiteraient exercer ce métier ?
Valérie Schlée : Lire. Lire aux autres, par petites touches et puis de plus en plus. Etre exigeant ! Il y a tant de livres vides et creux : trouver les livres qui nous touchent et peuvent changer chacun et le monde ; participer à des stages ; lire pour ceux qui ne lisent pas !

CWJ : Êtes-vous passionnée par votre métier ?
Valérie Schlée : OUI ! C’est un métier qu’on ne peut pas faire sans passion.

CWJ : Pour les lectures impromptues êtes-vous bénévole  ?
Valérie Schlée : Je suis payée pour toutes les lectures que je prépare et donne. Pour les lectures impromptues, pour le prix d’un livre à l’Aude, j’ai lu les extraits  dans 56 classes en 4 jours et demi ! De Port-la-Nouvelle et Narbonne, en passant par Castelnaudary, Bram, Carcassonne, Cuxac-Cabardès,  Limoux, Quillan et Chalabre.

CWJ : Combien gagnez-vous ?
Valérie Schlée : Je gagne très peu ! 300 euros par mois environ (quand mes charges sont payées). J’ai besoin d’avoir une seconde activité rémunérée.

CWJ : Quel est votre autre métier ?
Valérie Schlée : J’ai été libraire, animatrice d’ateliers d’écriture, organisatrice de rencontres littéraires et je suis auteure de livres de poésie.

CWJ : Avez vous déjà eu peur de vous tromper pendant une lecture ?
Valérie Schlée : Oui ! A chaque fois ! J’essaye de transformer la peur en tension pour donner le meilleur possible.

CWJ : Travaillez vous parfois dans un théâtre ?
Valérie Schlée : Je ne fais pas un travail de comédienne. Mais parfois je donne une lecture dans un théâtre, oui. (Cave poésie à Toulouse, Scène nationale de Narbonne par exemple).


Valérie Schlée à propos du Club lecture du collège de Chalabre : « Quand nous nous sommes retrouvés le 8 novembre, vous m’avez impressionnée par la richesse de vos réflexions, les descriptions de vos lectures, votre vocabulaire très élaboré. Vous avez su mettre des mots sur les livres eux-mêmes mais aussi sur vos ressentis, ce qui est rare et précieux. Bravo ! »

Les petits champions de la lecture à Espéraza





Publié le 31/01/2019 à 22:58 / L’indépendant
Alyssia Olivera représentera l’école Jules-Ferry
Finale locale des petits champions de la lecture.
C’est dans une ambiance à la "The Voice kids", avec jury et candidats, mais de façon beaucoup plus sérieuse et studieuse, que s’est déroulée mardi après-midi, à la médiathèque, la finale locale des Petits champions de la lecture.
Ouvert à tous les enfants scolarisés en CM2, le jeu Les petits champions de la lecture, patronné par le ministre de l’Éducation Nationale et à l’initiative du syndicat national de l’édition, offre un espace de lecture à des milliers d’enfants de tous horizons, lecteurs ou pas.
Que la lecture devienne un plaisir
Le but du jeu est simple, il s’agit d’encourager la lecture chez les plus jeunes, tout en rappelant que lire est un plaisir mais peut être aussi un jeu. Pour la 7e édition lancée à la rentrée 2018, il y eut la participation des élèves de la classe de CM2 d’Aude Marty de l’école Jules-Ferry, face à un jury composé de Valérie Schlee, auteure et lectrice, Michèle Marcellin, bibliothécaire à la bibliothèque départementale de prêt de l’Aude, Mme Perrot, conseillère pédagogique, ainsi que le maire Georges Reverte. Noté sur la technique, la posture et le texte, pour un total sur 20, chaque élève a lu 3 minutes d’un livre choisi.
Au final, c’est Alyssia Olivera qui s’est qualifiée et qui représentera l’école à la finale départementale qui aura lieu le mercredi 3 avril à Espéraza. Pour la petite histoire, c’est avec "Un tableau trop bavard" de Bernard Friot aux éditions Milan, que s’est qualifiée Alyssia. Elle a reçu un diplôme et un livre offert par la médiathèque.

vendredi 1 février 2019

La médiathèque Grain d'Sel

vous invite le jeudi 14 février à 18h !

Lérotisme dans la littérature

avec Valérie Schlée

Un grain d’sel pour pimenter la fête des amoureux
à travers une approche de l’érotisme dans la littérature.
Le genre a ses auteurs connus ou méconnus, ses éditeurs, ses codes.
Valérie Schlée accompagnera cette soirée avec des lectures à voix haute.


Médiathèque Grain d'Sel

Rue Fédou 11000 Carcassonne
Tél: 04 68 10 35 50
mais de qui est cette photo ?

jeudi 24 janvier 2019

en résidence

Pérégrination(s) au lycée Beauséjour à Narbonne,

pour 3 fois une semaine : 
dans une chambre d'écriture

avec des jeunes, des profs et toute une équipe 
en silence ou sur le fil de sons en multiplication
pour un concours d'éloquence
des booktubes à filmer

des cailloux à semer
des graines à germer
des curiosités réciproques
des lectures à donner, à expérimenter
des lignes d'écriture, des lignes d'architecture

une nuit de la lecture à imaginer
pérégrin-e-s improvisé-e-s
une semaine déjà derrière nous
qui projette celle de février
on vous en dit plus tantôt



https://lycee-beausejour.com/